La loi des 5 éléments

L'observation de la nature a mené les fondateurs de la philosophie chinoise a identifié cinq éléments dans l'univers :

A chacun de ces éléments sont associés une multitude de notions : saisons, climats, couleurs, saveurs, odeurs, émotions, sens, tissus corporels, organes...

Un élément et ses notions associées est appelé "loge", on parle donc de la loge Bois, la loge Feu, la loge Terre, la loge Métal et la loge Eau.

Ces loges sont énergétiquement liées : elles s'alimentent et se contrôlent les unes les autres, c'est ce que l'on appelle couramment "le cycle des loges" ou encore la "loi des cinq éléments" qui constitue le socle de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Le Shiatsu, à l'origine discipline préventive, vise à éviter que des blocages s’installent, perturbent la circulation de l'énergie dans le corps et provoquent des réactions en chaîne.

Lorsque des dysfonctionnements apparaissent le Shiatsu prend en compte les interactions entre loges pour identifier les déséquilibres et définir les axes de travail afin de rétablir une circulation énergétique harmonieuse dans le corps.

Les périodes de l'année correspondant aux saisons ne sont pas les mêmes qu'en Occident où l'on considère que les solstices et les équinoxes marquent la fin d'une saison et le début d'une autre.

Au contraire la symbolique chinoise placent ces dates au cœur des saisons et considère qu'entre chacune d'elle se glisse une intersaison de 18 jours, comme un sas, une phase de transfert d'une saison à l'autre. 

Le premier cycle des loges identifié en MTC s'appelle le cycle Sheng, couramment traduit par "cycle d'engendrement".

Chaque élément apporte de l'énergie à l'élément suivant : s'il est affaibli, il ne pourra pas l'alimenter correctement, s'il est en excès, il pourra épuiser celui qui le nourrit.

Le deuxième cycle des loges identifié en MTC s'appelle le cycle Ko, couramment traduit par "cycle de contrôle".

Chaque élément contrôle un élément opposé dans une logique d'équilibre.

Si ce cycle est déséquilibré, le contrôle peut devenir trop faible ou trop fort et créer un phénomène de domination, on parle alors du troisième cycle des loges, le cycle Cheng, couramment traduit par "cycle d'oppression".

 

Dans ce cas, un élément perturbe l'élément opposé et l'empêche d'assimiler correctement l'énergie reçue de son élément nourricier.