Yin / Yang

Les notions de Yin et de Yang permettent de désigner la bipolarité observée dans la nature.

 

Tous les phénomènes ont deux aspects, c'est le fondement de l'univers selon la philosophie taoïste :

vie / mort, froid / chaud, sec / humide, joie / peine, jour / nuit...

Le Yin et le Yang sont donc à la fois complémentaires, relatifs et successifs :

  • Le Yin et le Yang n'existe pas de manière absolue : il y a toujours du Yin dans le Yang et du Yang dans le Yin. On dit souvent qu'il y a une part de féminité en tout homme et une part de masculinité en toute femme.

  • Tout est relatif : un élément peut être Yin par rapport à un deuxième et Yang par rapport à un troisième tout comme le nombre 16 est plus grand que le nombre 15 mais plus petit que le nombre 17.

  • Le Yang succède au Yin et le Yin succède au Yang tout comme le jour succède à la nuit et la nuit au jour.

Il ne s'agit pas de "bien" et de "mal" mais d'éléments relatifs l'un par rapport à l'autre.

L'un ne peut pas être défini sans l'autre, l'un ne peut pas "exister" sans l'autre.

S'ajoute à ce concept la notion de relativité de toute chose par rapport à une autre : une température de 15°C au mois d'août en France au bord de la Méditerranée sera qualifiée de "fraîche" voire "froide" alors que cette même température au mois de janvier au sommet des Alpes sera qualifiée de "douce" voire "chaude"...

Tout dans l'univers est en mouvement perpétuel, tout est cyclique à l'image des saisons qui se succèdent les unes aux autres.

Quand l'un diminue, l'autre augmente, une fois à l'apogée, la tendance s'inverse et l'un augmente pendant que l'autre diminue, ce qui crée le mouvement, donc la vie.

 

L'équilibre entre Yin et Yang est dynamique et évolue de manière cyclique.

Le symbole "Yin Yang" était à l'origine noir (Yin) et rouge (Yang), on le trouve aujourd'hui plus souvent représenté en noir (Yin) et blanc (Yang).